Demain, qui pour vous tenir la main?

Demain, qui pour vous tenir la main?

Christiane Charmey

C’était la première fois que je participais à une manifestation. Pas parce qu’aucune cause ne m’a jamais touchée mais parce qu’il y avait souvent des dérives dans les revendications, qui biaisaient le message et qui ne me correspondaient plus.

Mais fin octobre, j’ai défilé depuis le CHUV jusqu’à la place Saint-François, masquée et en essayant de respecter les mesures de distanciation avec des centaines de personnes, lors de la Journée vaudoise de la mobilisation du secteur de la santé. Merci à mon amie infirmière de me l’avoir proposé. La cause me paraît juste, les revendications réalistes et les slogans quoique tapageurs sont parlants. La majorité des participants sont des femmes, ce qui reflète bien le pourcentage de personnel féminin employé dans le domaine de la santé, 78% dans les hôpitaux et 92% dans les EMS, selon l’OFS.
Contenu Bloque

Contenu Bloqué

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez être abonné au Journal de Morges. Si tel est le cas, connectez-vous à l'aide de vos identifiants. Sinon, n'hésitez pas à consulter nos différentes offres d'abonnement.