Le monde à ma porte – 4 juin 2021

Le monde à ma porte – 4 juin 2021

J’avais les larmes aux yeux l’autre jour en regardant, dans les parages de mon logis, un homme qui s’en prenait à deux vieux poiriers. Il tenait dans ses mains une grande et puissante pince, et sabrait goulûment des branches chargées de feuilles vertes, en plein printemps. Je les connaissais bien ces branches qui ont traversé quelques décennies, elles étaient le perchoir ou le refuge, le garde-manger, de quelques oiseaux du quartier. Le merle s’y postait pour chanter, le pic épeiche y faisait halte, la sittelle les parcourait tête en bas pour y dégoter quelques vermisseaux, le rouge-queue les appréciait pour s’y installer et y entonner son chant épatant.
Contenu Bloque

Contenu Bloqué

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez être abonné au Journal de Morges. Si tel est le cas, connectez-vous à l'aide de vos identifiants. Sinon, n'hésitez pas à consulter nos différentes offres d'abonnement.