Ça ira mieux demain… Un jour viendra la dernière révérence – journaldemorges Ça ira mieux demain... Un jour viendra la dernière révérence
Signaler une erreur
Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Ça ira mieux demain… Un jour viendra la dernière révérence

Ça ira mieux demain… Un jour viendra la dernière révérence

Roger Federer le 7 juillet 2021, battu en quart de finale de Wimbledon par le Polonais Hubert Hurkacz. Il n'a pas rejoué en match officiel depuis. Photo: Getty Images.

Voici le plein de nouvelles pas toujours vitales pour l’avenir de la planète, mais qu’on a à cœur de partager avec vous! Cette semaine, notre journaliste Lucas Philippoz se prépare à dire au revoir aux êtres qui lui sont chers.

Pendant que Novak Djokovic et Rafael Nadal s’échangeaient coup pour coup sur la brique du court Philippe-Chatrier, mardi soir, beaucoup de fans suisses ont sans doute eu une pensée pour le grand absent des dernières saisons, le troisième demi-dieu complétant ce qu’on appelait jadis le «Big Three». Bien qu’il ne soit pas réputé pour son palmarès sur terre battue, Roger Federer est tellement omniprésent dans la culture suisse qu’il en paraîtrait presque indispensable. Ne serait-ce que pour les publicitaires qui s’arrachent son image.
Contenu Bloque

Envie de lire la suite ?

L'information vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Derrière les articles de ce site, il y a une équipe de journalistes et de photographes dont le métier est de vous informer sur l'actualité de notre région. S'abonner pour lire ces articles, c'est soutenir un journalisme indépendant et ancré dans sa région.