Ça ira mieux demain… L’histoire sans fin de ce foutu Covid! – journaldemorges Ça ira mieux demain... L'histoire sans fin de ce foutu Covid!
Signaler une erreur
Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Ça ira mieux demain… L’histoire sans fin de ce foutu Covid!

Ça ira mieux demain… L’histoire sans fin de ce foutu Covid!

Voici le plein de nouvelles pas toujours vitales pour l’avenir de la planète, mais qu’on a à cœur de partager avec vous!

L’histoire – un peu vaine – se passe sur la terrasse d’un bistro de la région un… soir d’avril, entourés d’amis et d’un couple de restaurateurs tout surpris de voir débarquer leurs clients dans le froid de cette fin d’hiver.

Cette fondue bourguignonne dégustée avec des moufles, emmitouflés dans des couvertures de fortune, ne figure pas au classement des grandes tables, c’est sûr, mais elle exprimait un florilège de sentiments. La solidarité d’abord, le plaisir de se retrouver ensuite, le partage, mais aussi l’inquiétude, personne n’imaginant une seule seconde que «l’affaire» serait derrière nous juste après les cafés et l’addition.

Cette dernière est d’ailleurs bien salée, pas forcément sur le plan des espèces sonnantes et trébuchantes. Je pense davantage aux relations amicales, à la vie sociale qui avance de plus en plus à deux vitesses, à l’anxiété grandissante de ne pas maîtriser son destin alors que cette rubrique s’appelle «Ça ira mieux demain»…

Comment, dans ces conditions, établir un lien entre les gens d’une communauté? Surtout quand le discours se muscle trop souvent avec des accents d’intolérance entre des personnes qui ne partagent pas les mêmes convictions au royaume de l’incertitude.

Le journal local est peu de chose, nous le savons, mais il reste tout de même ce trait d’union entre les gens d’ici.

Le journal local est peu de chose, nous le savons, une parenthèse qui tombe chaque vendredi – et désormais en permanence sur notre site – pour annoncer les petits et hauts faits de la vie d’ici. Mais il reste tout de même ce trait d’union entre les communes, il permet de deviner ce qui s’y passe, il célèbre les naissances et honore les départs.

Vous avez été nombreux – sans doute comme jamais – à nous témoigner votre attachement ces derniers mois, parfois à redécouvrir cette «feuille» qui évoque le district par petites touches, qui sème quelques graines d’optimisme plutôt qu’elle ne souligne tous les problèmes de l’existence.

Pour votre fidélité, à vous nos abonnés, toute l’équipe du JDM exprime sa reconnaissance et sa joie de la sentir si sincère. Et à vous lecteurs occasionnels comme aujourd’hui, n’hésitez pas à franchir le pas.

Afin de donner à ce journal la force et le punch de poursuivre sa route encore longtemps à vos côtés, comme un ami sur qui l’on peut vraiment compter.

Belles Fêtes à tous!

Abonnez-vous au Journal de Morges

Abonnez-vous !

Afin d'avoir accès à l'actualité de votre région au quotidien, souscrivez un abonnement au Journal de Morges. S'abonner, c'est soutenir une presse de qualité et indépendante.