Ça ira mieux demain… Face à l’inévitable, joie et authenticité – journaldemorges Ça ira mieux demain... Face à l’inévitable, joie et authenticité
Signaler une erreur
Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Ça ira mieux demain… Face à l’inévitable, joie et authenticité

Ça ira mieux demain… Face à l’inévitable, joie et authenticité

Fresque en hommage à Paul Bocuse, à Lyon.

Voici le plein de nouvelles pas toujours vitales pour l’avenir de la planète, mais qu’on a à cœur de partager avec vous! Cette semaine, notre journaliste relativise les difficultés et les appréhensions qui entourent la cuisine.

Il y a cinq ans jour pour jour s’en allait Paul Bocuse, légende de la gastronomie française vénérée aujourd’hui encore par nombre de ses pairs et de gourmets, tant dans sa région lyonnaise natale qu’à l’étranger. Son influence et son héritage sont aussi riches qu’incontestables, s’accorde-t-on à dire. Et la décision du Guide Michelin de retirer la troisième étoile de son Auberge du Pont de Collonges en 2020, et alors que cette distinction suprême lui avait été décernée chaque année depuis 1965, a été vécue comme une disgrâce.
Contenu Bloque

Envie de lire la suite ?

L'information vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Derrière les articles de ce site, il y a une équipe de journalistes et de photographes dont le métier est de vous informer sur l'actualité de notre région. S'abonner pour lire ces articles, c'est soutenir un journalisme indépendant et ancré dans sa région.