La forêt comme laboratoire du futur

La forêt comme laboratoire du futur

Une large parcelle forestière sera rasée, puis remplacée par un panel de nouvelles espèces. Des serres pourraient aussi être construites, au sein desquelles les futures conditions météorologiques seraient recréées. Photo: Martin

Dans le cadre d’un projet national de surveillance des forêts face aux changements climatiques, une parcelle forestière sera rasée afin d’y replanter un panel de 18 essences.

En partant du joli refuge du Bois de Saint-Pierre, situé sur la commune d’Apples, quelques minutes de marche sont nécessaires pour rejoindre un site hors du commun. Ici, dès l’été prochain, une parcelle forestière de près de deux hectares sera rasée, laissant place à un spectacle surprenant.
Ce jeudi matin, un petit cortège de professionnels et de passionnés des arbres s’y rend avec un objectif précis: informer sur les raisons de ce vaste programme d’abattage qui, s’il peut indigner, est réalisé à des fins environnementales. Il faut dire qu’avant d’obtenir le feu vert pour une partie du projet, une mise à l’enquête publique est nécessaire. Mais à une époque où la forêt a – plus que jamais – la cote, annoncer aux amoureux de promenades dans les bois que l’on souhaite déforester l’équivalent de trois terrains de foot n’est pas une tâche facile.
Contenu Bloque

Contenu Bloqué

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez être abonné au Journal de Morges. Si tel est le cas, connectez-vous à l'aide de vos identifiants. Sinon, n'hésitez pas à consulter nos différentes offres d'abonnement.