Elle danse la vie, des USA jusqu’à Morges – journaldemorges Elle danse la vie, des USA jusqu'à Morges

Elle danse la vie, des USA jusqu’à Morges

Elle danse la vie, des USA jusqu’à Morges

Pour Léa Philipp, le hip-hop est un véritable moteur de vie. Photo: Monayron

Lassée d’être partout, mais nulle part, la danseuse et chorégraphe a choisi de renoncer aux strass et paillettes hollywoodiens pour poser ses valises à Morges. Tête-à-tête avec une jeune femme pleine de vie, véritable personnification de la culture hip-hop.
«Léa, t’as encore dansé cette nuit». Cette phrase, Léa Philipp, 33 ans, l’entend souvent au réveil, de la part de son conjoint. «Mais c’est ma passion, et je suis tout le temps dedans, donc forcément je m’endors aussi en y pensant», sourit-elle, une étincelle dans le regard.





Contenu Bloque

Envie de lire la suite ?

L'information vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Derrière les articles de ce site, il y a une équipe de journalistes et de photographes dont le métier est de vous informer sur l'actualité de notre région. S'abonner pour lire ces articles, c'est soutenir un journalisme indépendant et ancré dans sa région.