Des poèmes au goût amer contre la vie de château

Des poèmes au goût amer contre la vie de château

Rénové à grands frais par un entrepreneur qui n'avait pas froid aux yeux, le château d'Allaman est superbe mais désormais plongé au coeur d'un procès qui devait se tenir la semaine dernière.

L'accusé, qui a fait faillite depuis et perdu la propriété, doit faire face à une ressortissante canadienne manifestement grugée par de belles paroles. Il ne s'est cependant pas présenté au Tribunal de Nyon pour raisons de santé.

Notre récit...
Contenu Bloque

Contenu Bloqué

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez être abonné au Journal de Morges. Si tel est le cas, connectez-vous à l'aide de vos identifiants. Sinon, n'hésitez pas à consulter nos différentes offres d'abonnement.