Des lieux pour contrer le ras-le-bol des jeunes

Des lieux pour contrer le ras-le-bol des jeunes

À deux pas du centre des jeunes à Etoy, Jérôme Maquelin et Jean-Philippe Gay ont développé un lieu un peu alternatif dédié aux plus de quatorze ans. Photo: Dupasquier

Un demi-million de francs a été débloqué afin de favoriser les activités pour les 16-25 ans. Dans le district, plusieurs projets ont fleuri.

La situation avait de quoi alarmer en début d’année, à l’heure où l’Université de Bâle publiait un rapport sur la santé mentale des Suisses. «L’étude révélait qu’environ 30% des individus de 14 à 24 ans présentaient des symptômes sévères de dépression», indique Frédéric Cerchia, délégué cantonal enfance et jeunesse. Soucieux de cette inquiétante prise de température, le canton a ainsi lancé en février dernier un appel à projets pour quiconque – professionnel, bénévole ou jeune – souhaitait mettre sur pied un espace de socialisation, de ressourcement ou d’appui social pour les jeunes. Un demi-million de francs a pu
Contenu Bloque

Contenu Bloqué

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez être abonné au Journal de Morges. Si tel est le cas, connectez-vous à l'aide de vos identifiants. Sinon, n'hésitez pas à consulter nos différentes offres d'abonnement.