Cri du cœur pour l’agriculture

Cri du cœur pour l’agriculture

La votation sur la loi CO2 a divisé le district géographiquement. Photo: Vd.ch

Ce week-end a vu une victoire des communes et cantons ruraux. Une tendance nationale qui se vérifie à l’échelle du district. Tour d’horizon des résultats.

Ils se sont mobilisés et cela a payé. Les nombreuses affiches 2xNON qui on fleuri dans le district et partout en Suisse ces derniers mois ont donné raison aux agriculteurs. Avec un double refus des initiatives «Pour une eau potable propre et une alimentation saine» et «Pour une Suisse libre de pesticides de synthèse», les citoyens suisses ont décidé de faire confiance aux paysans et de suivre leurs intentions de vote. Dans le district, c’est même un plébiscite puisque les deux objets ont essuyé un net refus (71,17% contre la première, 68,09% contre la seconde).
En détail, les communes «rurales» se sont massivement mobilisées, avec parfois plus de 80% de participation, comme à Chavannes-le-Veyron (82,86%), Ballens (82,52%), Chevilly (82,52%) ou encore Moiry (81,78%). Chavannes-le-Veyron a été le village a dire le plus fortement non (90,59% et 84,88% – ce qui le place parmi les communes vaudoises les plus opposées), suivent Sévery (88,37% et 85,27%) et Senarclens (84% et 81,06%).
Contenu Bloque

Contenu Bloqué

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez être abonné au Journal de Morges. Si tel est le cas, connectez-vous à l'aide de vos identifiants. Sinon, n'hésitez pas à consulter nos différentes offres d'abonnement.