Vingt ans d’épouvantails à Denens

Vingt ans d’épouvantails à Denens

En 1995, Denens, petit village d’alors 600 âmes devient 9 jours durant la capitale mondiale de l’épouvantail. Un nom qui est d’ailleurs resté et dont les citoyens sont fiers. «On ne sait pas s’il existe une autre ville qui a le même titre, mais peu importe, Denens ça sonne mieux», sourit Bernard Perey, syndic de la commune et président du comité d’organisation de la Fête des Épouvantails en 2001 et 2005. Il faut dire que depuis 22 ans, les habitants de Denens ont fait de leur village un lieu incontournable, et la société de l’Épouvantail n’e...
Contenu Bloque

Contenu Bloqué

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez être abonné au Journal de Morges. Si tel est le cas, connectez-vous à l'aide de vos identifiants. Sinon, n'hésitez pas à consulter nos différentes offres d'abonnement.