Vincent Claessens, vice-champion du monde déçu

Vincent Claessens, vice-champion du monde déçu

N’importe quel compétiteur engagé dans une compétition mondiale signerait les yeux fermés la promesse d’une médaille d’argent. Pas Vincent Claessens qui visait le titre dans la catégorie cruisers 50 ans et plus. Catégorie dans laquelle il était l’un des benjamins puisque né en 1967. S’y retrouvait une soixantaine de pilotes, dont plusieurs anciens professionnels de la discipline.«Les meilleurs viennent pour gagner!» confie le «père» du bicross suisse qui a 35 années de pratique dans les mollets. «J’ai pris cette course très au sérieux et me sui...
Contenu Bloque

Contenu Bloqué

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez être abonné au Journal de Morges. Si tel est le cas, connectez-vous à l'aide de vos identifiants. Sinon, n'hésitez pas à consulter nos différentes offres d'abonnement.