Vent révolutionnaire dans les idées

Vent révolutionnaire dans les idées

«Nous étions toute une équipe de gamins à avoir entre huit et douze ans au CNM. Les parents avaient décidé de construire des Optimist parce que c’était le bateau à la mode, et nous nous sommes retrouvés avec une flotte de ces voiliers. Sacrés souvenirs …» Pour Luc Dubois, tout ou presque a commencé au Club Nautique Morgien. C’est ici qu’il découvre, à huit ans, son premier dériveur et les premières sensations de glisse qui vont avec. Une passion qui va l’animer pendant des décennies entières.Malgré des débuts précoces, celui qui obtient dans...
Contenu Bloque

Contenu Bloqué

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez être abonné au Journal de Morges. Si tel est le cas, connectez-vous à l'aide de vos identifiants. Sinon, n'hésitez pas à consulter nos différentes offres d'abonnement.