Une verrerie qui s’adapte au marché

Une verrerie qui s’adapte au marché

Chaud devant! En pénétrant dans l’usine de la Verrerie de Saint-Prex, c’est l’été même en hiver. Rythmée par le vacarme des machines, la fabrication des bouteilles bat son plein dans une véritable fournaise. Il faut dire qu’une température de 1600 degrés est nécessaire pour obtenir du verre liquide. 24 heures sur 24, 7 jours sur 7 et 365 jours par an, l’usine souffle les gouttes de verre rougeoyantes pour leur donner leur forme définitive.Les bouteilles sont ensuite refroidies progressivement durant une heure jusqu’à atteindre la température ambiant...
Contenu Bloque

Contenu Bloqué

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez être abonné au Journal de Morges. Si tel est le cas, connectez-vous à l'aide de vos identifiants. Sinon, n'hésitez pas à consulter nos différentes offres d'abonnement.