Une plume prête à prendre son envol

Une plume prête à prendre son envol

«Mon père a rapidement su qu’il voulait être médecin. Mon grand frère aussi, et ma mère n’a pas trop hésité quand elle a décidé de devenir infirmière... En fait j’étais un peu l’exception!» Simon Gabioud peut être tout sourire au moment d’évoquer son parcours et la découverte d’une vocation sur le tard, lui qui a remporté il y a deux semaines le prix 2018 du Meilleur Jeune Journaliste. Cette récompense, décernée par le Centre de formation au journalisme aux médias (CFJM) à Lausanne, semble en effet prouver au Morgien qu’il a bien fait de ...
Contenu Bloque

Contenu Bloqué

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez être abonné au Journal de Morges. Si tel est le cas, connectez-vous à l'aide de vos identifiants. Sinon, n'hésitez pas à consulter nos différentes offres d'abonnement.