Une note d’espoir au cœur du piano

Une note d’espoir au cœur du piano

Lorsqu’on interroge Elizabeth Sombart sur les 20 ans de la Fondation Résonance, on lui demande si ce bel âge ne peut pas inspirer une certaine réussite, le temps aussi de faire une pause ou de lever le pied. «C’est tout le contraire, il y a urgence. Urgence à partager la musique classique, à l’opposer aux concepts faciles et fabriqués juste pour vendre des titres éphémères avant de passer à autre chose qui marchera mieux commercialement.»Car la virtuose, qui ne cesse de parcourir le monde, ne parle pas chiffre d’affaires ou vente d’albums, mais de beau...
Contenu Bloque

Contenu Bloqué

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez être abonné au Journal de Morges. Si tel est le cas, connectez-vous à l'aide de vos identifiants. Sinon, n'hésitez pas à consulter nos différentes offres d'abonnement.