Une fanfare née de principes moraux

Une fanfare née de principes moraux

Le 11 février 1911, Henri Cornaz crée la Verrerie de Saint-Prex qui sera opérationnelle en novembre. Dans le même temps, il fait construire les maisons ouvrières destinées à loger les ouvriers fribourgeois qu’il transfère de la Verrerie de Semsales. Il fait aussi ériger la Salle de la Paix qui doit son nom au fait qu’elle a été inaugurée le 30 décembre 1918, peu après l’armistice (11 novembre) de la guerre 14-18.Et, comme le relate l’historien d’art Patrick Schaefer dans une plaquette consacrée à la Salle de la Paix, c’est «dans u...
Contenu Bloque

Contenu Bloqué

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez être abonné au Journal de Morges. Si tel est le cas, connectez-vous à l'aide de vos identifiants. Sinon, n'hésitez pas à consulter nos différentes offres d'abonnement.