Une densité qui en inquiète plus d’un

Une densité qui en inquiète plus d’un

En 2014, la commune de Morges et le développeur du projet de quartier Églantine, l’entreprise Losinger Marazzi avaient mis sur pied une démarche participative pour donner la parole à la population, et notamment au voisinage. En intégrant les citoyens au processus de réflexion, l’objectif était d’obtenir un résultat satisfaisant pour tout le monde. Restait à savoir si la période de mise à l’enquête publique – fin 2017 – ne serait dès lors qu’une formalité. Avec quatre observations et douze oppositions comptabilisées en ce début de semaine, ...
Contenu Bloque

Contenu Bloqué

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez être abonné au Journal de Morges. Si tel est le cas, connectez-vous à l'aide de vos identifiants. Sinon, n'hésitez pas à consulter nos différentes offres d'abonnement.