Une année compliquée pour les fraises suisses

Une année compliquée pour les fraises suisses

«Cette année s’annonce particulièrement compliquée.» La réponse de Loraine Mange, du domaine de Barutel à Gollion, est limpide. «En 2015, nous avions commencé la récolte le 5 mai, cette année nous avons débuté le 20.» La faute à un printemps bien trop capricieux. «D’habitude, on étale la récolte. Il y a des plantations précoces et tardives. Mais cette année, comme la chaleur s’est fait attendre, elles sont toutes au même stade. Et tout va arriver en même temps. maintenant toutes les fraises sont blanches, il ne manque qu’un petit coup de pouce ...
Contenu Bloque

Contenu Bloqué

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez être abonné au Journal de Morges. Si tel est le cas, connectez-vous à l'aide de vos identifiants. Sinon, n'hésitez pas à consulter nos différentes offres d'abonnement.