Un voyage entre Moscou et Paris

Un voyage entre Moscou et Paris

«Blaise Cendrars et Sonia Delaunay se rencontrent en 1912 à Paris par le biais d’Apollinaire. Entre le poète et la peintre, les affinités sont immédiates. Leur collaboration autour de La Prose du Transsibérien et de la petite Jehanne de France débute l’année suivante», explique Aurélie Baudrier, responsable de la communication pour la Fondation Jan Michalski. «Dans son poème, Blaise Cendrars décrit le voyage qu’il s’imagine faire dans le transsibérien, à travers la Russie et jusqu’à Paris, en compagnie d’une prostituée qui se dévoile au fil du ...
Contenu Bloque

Contenu Bloqué

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez être abonné au Journal de Morges. Si tel est le cas, connectez-vous à l'aide de vos identifiants. Sinon, n'hésitez pas à consulter nos différentes offres d'abonnement.