Un robot au fond du Léman pour récolter des données

Un robot au fond du Léman pour récolter des données

C’est une première! Après avoir exploré les profondeurs  de l’Atlantique, un planeur sous-marin - dont la forme  pourrait faire penser à celle d’une fusée - s’est glissé cet été dans les eaux du Léman. Pour cette étude lacustre, l’EPFL s’est alliée à l’Université Davis de Californie, qui lui a fourni l’engin. «Notre objectif consiste à mesurer la turbulence des gyres - tourbillons aquatiques - afin d’en apprendre davantage sur la façon dont l’hydrodynamique influence l’environnement du lac», explique Alexandre Lebaron Forrest...
Contenu Bloque

Contenu Bloqué

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez être abonné au Journal de Morges. Si tel est le cas, connectez-vous à l'aide de vos identifiants. Sinon, n'hésitez pas à consulter nos différentes offres d'abonnement.