Un manque à gagner de 3 millions pour les MBC

Un manque à gagner de 3 millions pour les MBC

Le directeur des MBC François Gatabin n’imagine pas une reprise normale avant 2021. Photo: VQH/Cella

Le coronavirus a fait chuter la fréquentation des transports de la région Morges Bière Cossonay. L’impact sur les finances est également important. Le point avec le directeur des MBC François Gatabin.

Faisant chuter la fréquentation de 90% du jour au lendemain, le coronavirus n’a pas été tendre avec les Transports de la région Morges Bière Cossonay (MBC). Si environ trois quarts des clients sont aujourd’hui de retour dans les bus et trains, les conséquences financières de la crise sanitaire seront évidemment importantes. «Ce n’est jamais simple à estimer, mais la diminution de recettes devrait se situer entre 25 et 30%, déclare le directeur des MBC François Gatabin. On pense que le manque à gagner pour 2020 s’élèvera ainsi à environ deux millions pour le réseau urbain (lignes 701, 702, 703, 704, 705 et 743) et 1 million pour le trafic régional.»
Contenu Bloque

Contenu Bloqué

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez être abonné au Journal de Morges. Si tel est le cas, connectez-vous à l'aide de vos identifiants. Sinon, n'hésitez pas à consulter nos différentes offres d'abonnement.