Un camouflage artistique

Un camouflage artistique

Depuis fin octobre, des outils coincés dans des blocs de béton parsèment les deux bâtiments du collège Dalaz-Tatironne. «Concrétions», c’est le nom donné par Robert Ireland à ses installations minérales. Projet imaginé il y a deux ans, les œuvres ont été créées au début de l’année passée et posées sur le site suite à l’inauguration du nouveau bâtiment de Dalaz. C’est en effet dans le cadre de la conception architecturale de l’agrandissement du collège qu’un jury avait été rassemblé en 2015, afin de sélectionner les propositions d...
Contenu Bloque

Contenu Bloqué

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez être abonné au Journal de Morges. Si tel est le cas, connectez-vous à l'aide de vos identifiants. Sinon, n'hésitez pas à consulter nos différentes offres d'abonnement.