Tremplin pour les femmes migrantes

Tremplin pour les femmes migrantes

À Bussigny, deux migrantes ont repris en main la boutique de seconde main Taffetas et se donnent tous les moyens pour que l’entreprise devienne rentable.À l’intérieur de la boutique Taffetas à Bussigny, Angelica trie les derniers dépôts d’habits reçus, tandis que Rosa conseille une famille à la recherche de la perle rare. Si les magasins de seconde main prennent de plus en plus leur essor en Suisse, Taffetas est encore unique en son genre. Il faut dire que les deux responsables de la boutique ont un parcours quelque peu particulier.Arrivées en Suisse il y a p...
Contenu Bloque

Contenu Bloqué

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez être abonné au Journal de Morges. Si tel est le cas, connectez-vous à l'aide de vos identifiants. Sinon, n'hésitez pas à consulter nos différentes offres d'abonnement.