Tolérance climatique des arbres testée dans toute la Suisse

Tolérance climatique des arbres testée dans toute la Suisse

Un garde forestier observe un endroit defriche des arbres epicea attaque par le bostryche photographies dans une foret ce mercredi 22 juillet 2020 a Courrendlin. Les forets suisses ont subi en 2019 le deuxieme taux d'infestation au bostryche le plus eleve jamais enregistre, derriere l'ete chaud de 2003. C'est du notamment a la douceur des temperatures enregistrees entre 2018 et 2019. (KEYSTONE/Laurent Gillieron)

Des plantations expérimentales ont été mises en place dans 20 cantons pour tester la tolérance climatique de 18 essences forestières. L’objectif est de savoir comment ces arbres pourront faire face au changement climatique.

Des nombreuses espèces d’arbres sont de plus en plus exposées à la sécheresse. L’épicéa et le hêtre commencent à s’étioler, voire à mourir. Le changement climatique entraînera en Suisse des étés plus secs et plus chauds d’environ 3 à 4 degrés d’ici la fin du siècle. Pour la gestion forestière, il est donc crucial de savoir comment les essences forestières pourront faire face à cette évolution.

Plantations expérimentales

L’Institut fédéral de recherches sur la forêt, la neige et le paysage WSL, l’Office fédéral de l’environnement, 20 offices cantonaux des forêts et des exploitations forestières se sont associés. Ils mettent en place des plantations expérimentales pour tester la tolérance climatique de 18 essences forestières.

Les scientifiques ont commencé à créer 57 plantations expérimentales dans des conditions variées à des altitudes différentes et dans toutes les régions climatiques du pays. L’objectif est de découvrir quel climat convient à une essence particulière et où elle atteint ses limites, a indiqué jeudi WSL.

Les arbres s’adaptent génétiquement à leur environnement sur des milliers d’années. Ils transmettent leur matériel génétique et leurs caractéristiques de génération en génération. Les essais sur le terrain montreront si l’origine des graines influence réellement la croissance des jeunes arbres.

Premiers arbres plantés cet automne

Au total, 55’000 arbres ont été cultivés en pépinière depuis 2018. Les premiers ont été plantés cet automne. Au cours des 30 à 50 prochaines années, l’état des plantations sera régulièrement examiné pour savoir comment poussent les arbres, s’ils survivent et quels dommages ils subissent.

Les premiers résultats sont attendus d’ici cinq ans. Le projet contribuera à ce que la forêt continue à assurer une protection contre les dangers naturels, à produire du bois, à offrir un espace de détente et une grande variété de milieux naturels.

Abonnez-vous au Journal de Morges

Abonnez-vous !

Afin d'avoir accès à l'actualité de votre région au quotidien, souscrivez un abonnement au Journal de Morges. S'abonner, c'est soutenir une presse de qualité et indépendante.