Sous la pression, les crèches et unités d’accueil travaillent dur

Sous la pression, les crèches et unités d’accueil travaillent dur

Les éducatrices et éducateurs doivent toujours s’occuper d’autant d’enfants qu’avant et avec une pression sur les effectifs. Cornut

Les effectifs des structures d’accueil pour écoliers et autres bambins sont à flux tendus depuis plusieurs semaines. De quoi faire craindre la fermeture de certains sites. Dans un contexte d’adaptation constant, le personnel ne cesse de travailler.
Contenu Bloque

Contenu Bloqué

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez être abonné au Journal de Morges. Si tel est le cas, connectez-vous à l'aide de vos identifiants. Sinon, n'hésitez pas à consulter nos différentes offres d'abonnement.