Les gardiens du temple de Beausobre

Les gardiens du temple de Beausobre

Comité Fondation Beausobre 31.10.2019

La Fondation «de Beausobre et Jayet» veille depuis 1959 sur un héritage providentiel qui a appuyé bien des projets. Elle cherche toujours à être utile au plus proche de sa mission.

On ne les connaît pas – ou plus – et leur visage ne nous est pas familier. La mémoire des sœurs «de Beausobre» mériterait pourtant d’être saluée tous les jours par les Morgiens, en reconnaissance des projets majeurs qui ont pu se concrétiser grâce à leur fortune généreusement allouée à l’intérêt public. «Leur décision remonte à 1959, à une époque où les grandes familles avaient pour habitude de consacrer à la communauté une partie de leurs biens. Mais pas dans une ampleur pareille», explique Jean-Paul Perrin, qui préside la Fondation «de Beausobre et Jayet» depuis 2008 après l’avoir intégrée lorsqu’il officiait comme pasteur au sein de la paroisse de Morges.
Contenu Bloque

Contenu Bloqué

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez être abonné au Journal de Morges. Si tel est le cas, connectez-vous à l'aide de vos identifiants. Sinon, n'hésitez pas à consulter nos différentes offres d'abonnement.