Révolution en route pour les P+R

Révolution en route pour les P+R

«Pour pouvoir choisir entre la voiture et les transports publics, il faut avoir toutes les informations à disposition, estime Oscar Cherbuin, directeur de l’ARCAM (Association de la région de Cossonay-Aubonne-Morges). Aujourd’hui, les habitants de la région ne connaissent pas forcément bien l’offre de parking P+R (Park + Rail). Il est également impossible de savoir en temps réel si des places sont, par exemple, disponibles à Bussy-Chardonney ou d’acheter un billet combiné pour le stationnement et le train. Notre but est que chacun puisse en partant de chez ...
Contenu Bloque

Contenu Bloqué

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez être abonné au Journal de Morges. Si tel est le cas, connectez-vous à l'aide de vos identifiants. Sinon, n'hésitez pas à consulter nos différentes offres d'abonnement.