Quand le cinéma se vit différemment

Quand le cinéma se vit différemment

Des idées et du dynamisme, les deux codirectrices du Cinéma Odéon n’en manquent pas. Chahnaz Sibaï et Vanessa Maurer ont remis l’ouvrage sur le métier cette année pour organiser une troisième édition du Morges Open Air.Car si le rendez-vous fonctionne bien – il avait accueilli plus de 2300 personnes l’an dernier –, le faire tourner n’est pas une mince affaire. «Avec nos 180 places, nous ne gagnons pas grand-chose, confirme Chahnaz Sibaï. Nous sommes bien loin des Open Air qui peuvent accueillir jusqu’à 2000 personnes. Le plus important, c’est de p...
Contenu Bloque

Contenu Bloqué

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez être abonné au Journal de Morges. Si tel est le cas, connectez-vous à l'aide de vos identifiants. Sinon, n'hésitez pas à consulter nos différentes offres d'abonnement.