Pouvoir se nourrir avec leur récolte

Pouvoir se nourrir avec leur récolte

Si la permaculture vous botte, alors c’est à Cossonay que vous trouverez chaussure à vos pieds. Créée l’année dernière, l’association La Motte qui Botte exploite un terrain situé devant la compostière de la Venoge. «Nous prenons comme exemple les écosystèmes mis en place par la nature, explique Ugo Delfin, membre de l’association. L’objectif est que le jardin soit le plus résilient et autonome possible.»A lire aussi: Ensemble, ils cultivent le partageEt pas question de vendre le fruit de leur travail. Le but des quinze motteux bottés est de pouvoir, ...
Contenu Bloque

Contenu Bloqué

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez être abonné au Journal de Morges. Si tel est le cas, connectez-vous à l'aide de vos identifiants. Sinon, n'hésitez pas à consulter nos différentes offres d'abonnement.