Pour la chaise-longue (2/6)

Pour la chaise-longue (2/6)

Au «cœur» de la vie, avec Réparer les vivants de Maylis de KerangalPour cette deuxième chronique dédiée au repos dorsal et cérébral, je vous propose de vous plonger dans un roman qui se consacre à une autre partie du corps: le cœur. Que je vous rassure, l’auteure ne nous raconte pas une histoire à l’eau de rose où miellerie se mêle à rêverie. Non, ici quand je vous parle du cœur, j’entends l’organe musculaire permettant la circulation sanguine. Réparer les vivants de Maylis de Kerangal, c’est donc le récit d’une transplantation cardiaque,...
Contenu Bloque

Contenu Bloqué

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez être abonné au Journal de Morges. Si tel est le cas, connectez-vous à l'aide de vos identifiants. Sinon, n'hésitez pas à consulter nos différentes offres d'abonnement.