Porte d’entrée vers l’indépendance

Porte d’entrée vers l’indépendance

«Le problème de la drogue existait hier, existe encore aujourd’hui et continuera d’exister demain.» Il n’y a aucune fatalité dans les paroles de François Perrinjaquet, directeur du centre Entrée de Secours, mais plutôt la présentation d’une réalité implacable.Pour venir en aide aux personnes qui souffrent d’addiction, cette association met à disposition depuis 19 ans à Morges (et à Nyon depuis l’année dernière) un centre d’accueil ambulatoire pour les individus toxico-dépendants de l’Ouest vaudois.Ce lieu propose une palette de prestations ...
Contenu Bloque

Contenu Bloqué

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez être abonné au Journal de Morges. Si tel est le cas, connectez-vous à l'aide de vos identifiants. Sinon, n'hésitez pas à consulter nos différentes offres d'abonnement.