PoPul, un lien social amené à durer

PoPul, un lien social amené à durer

Vous les avez sans doute déjà remarqués à l’entrée de nombreux villages vaudois: ces panneaux bleus avec un œil indiquant que la localité fait partie du concept Police-Population. Avec plus de 14 000 membres et 140 communes ralliées sous cette bannière, la «PoPul» ne cesse de s’accroître depuis 26 ans. «Cette idée est née durant la fin des années 80, début 90, relate l’adjudant Christian Lambiel, remplaçant Chef Division prévention de la criminalité à la Police cantonale vaudoise. Il y avait eu plusieurs vagues de cambriolages du côté de Terre...
Contenu Bloque

Contenu Bloqué

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez être abonné au Journal de Morges. Si tel est le cas, connectez-vous à l'aide de vos identifiants. Sinon, n'hésitez pas à consulter nos différentes offres d'abonnement.