Passions partagées sur deux roues

Passions partagées sur deux roues

À Morges et dans le district, Froidevaux rime avec vélo. Et pour Bastien et Robin, le guidon rime surtout avec passion. «Pour moi, le cyclisme, c’est un bon bout de ma vie, sourit Bastien Froidevaux. Tout d’abord sur le vélo quelques années et puis ensuite à côté, à le réparer puis le vendre. Je suis moins dessus, mais je passe toujours autant de temps à en parler.» Et son fils Robin n’est pas tombé bien loin de l’arbre. «C’est un bon bout de ma vie aussi, même si elle est moins longue pour le moment», rigole le jeune homme.Dans la boutique tenue p...
Contenu Bloque

Contenu Bloqué

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez être abonné au Journal de Morges. Si tel est le cas, connectez-vous à l'aide de vos identifiants. Sinon, n'hésitez pas à consulter nos différentes offres d'abonnement.