Pas près de rendre son tablier

Pas près de rendre son tablier

Mettre les petits plats dans les grands pour ravir les papilles des fines bouches, telle est la raison d’être de Bernard Ravet. Une passion née il y a une soixantaine d’années au pays de la gastronomie. Plus précisément du côté de Chalon-sur-Saône alors qu’il est haut comme trois pommes. «Ma mère tenait une grande épicerie, se souvient le chef du restaurant L’Ermitage à Vufflens-le-Château. Les cuisiniers et hôteliers du coin venaient y réaliser leurs emplettes. Dès mon plus jeune âge, j’ai donc été en contact avec les produits et la profession....
Contenu Bloque

Contenu Bloqué

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez être abonné au Journal de Morges. Si tel est le cas, connectez-vous à l'aide de vos identifiants. Sinon, n'hésitez pas à consulter nos différentes offres d'abonnement.