Par amour du Scrabble

Par amour du Scrabble

Il place les lettres sur la grille avec une facilité déconcertante. «Si je mets Hugo et champion en croix, je peux marquer plus de points grâce au mot compte double… ou alors je le couple avec monde…» Tout va très vite, mais le scrabbleur rigole. «Forcément, depuis le temps, c’est une habitude. Ça va tout seul.»Le Scrabble, c’est une affaire de famille chez les Delafontaine. «Mon père y jouait quand j’étais petit. Du coup, on faisait des parties ensemble à la maison, explique celui qui a commencé à pratiquer à l’âge de 8 ans. C’est mon frè...
Contenu Bloque

Contenu Bloqué

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez être abonné au Journal de Morges. Si tel est le cas, connectez-vous à l'aide de vos identifiants. Sinon, n'hésitez pas à consulter nos différentes offres d'abonnement.