Opération spéciale pour la galère

Opération spéciale pour la galère

Les responsables de l’Association Lémanique Galère La Liberté Jean-Marc Lavanchy et Marc Vicari sont confiants en l’avenir du bateau. Photo: Cand

Le navire morgien a été mis en cale sèche mercredi grâce à une technique qui n’avait jamais été utilisée en Suisse. Une première étape vers la reprise de l’exploitation du bateau à l’arrêt depuis 2017.

Sortir la galère et ses 190 tonnes du lac n’est pas une mince affaire. C’est pourtant le défi qui a été relevé lors d’une opération inédite qui s’est déroulée mercredi à Lausanne. Pour permettre au Service de la Navigation d’examiner la coque du bateau morgien, celui-ci devait être mis en cale sèche sur le dock flottant de la CGN. Problème: le tirant d’eau important de l’embarcation empêche d’y accéder directement.
Contenu Bloque

Contenu Bloqué

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez être abonné au Journal de Morges. Si tel est le cas, connectez-vous à l'aide de vos identifiants. Sinon, n'hésitez pas à consulter nos différentes offres d'abonnement.