«On doit tous se serrer les coudes»

«On doit tous se serrer les coudes»

Morges, le 1er avril 2020. Rues, commerces, terrasses, bancs vident. En noir, Gilles Rossier et en clair Pascal Rocha da Silva.©Franois Moesching

Contenu Bloque

Contenu Bloqué

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez être abonné au Journal de Morges. Si tel est le cas, connectez-vous à l'aide de vos identifiants. Sinon, n'hésitez pas à consulter nos différentes offres d'abonnement.