»On doit composer avec la nature »

 »On doit composer avec la nature »

Dans les vignes, c’est le calme plat en ce lundi. Il faut dire que la pluie met les vendangeurs au repos forcé. Une situation pas franchement idéale, comme l’explique Jean-Daniel Coeytaux, vigneron-encaveur à Yens.– Comment vivez-vous cette période de vendanges?– On se réjouit d’y arriver! C’est quelque part le résultat de neuf mois de travail. La qualité est au rendez-vous. On n’a pas de pourriture et je pense que nous allons obtenir un joli millésime.– Quels genres de problèmes vous pose la pluie en cette période?– La gestion du personn...
Contenu Bloque

Contenu Bloqué

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez être abonné au Journal de Morges. Si tel est le cas, connectez-vous à l'aide de vos identifiants. Sinon, n'hésitez pas à consulter nos différentes offres d'abonnement.