Morges fait la traque aux pesticides

Morges fait la traque aux pesticides

La Coquette a une âme d’écolo. Depuis un peu plus d’une douzaine d’années, les autorités et employés de la ville tentent de prendre soin des espaces verts morgiens en limitant l’usage de pesticides. «L’époque où l’on n’aspergeait les mauvaises herbes qu’une seule fois en avril est loin derrière nous», sourit Stanley Matthey, responsable de l’Office des parcs et promenades. Un changement de philosophie qui a grandement impacté les méthodes de traitement des végétaux. «Nous lâchons par exemple des coccinelles indigènes pour combattre le...
Contenu Bloque

Contenu Bloqué

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez être abonné au Journal de Morges. Si tel est le cas, connectez-vous à l'aide de vos identifiants. Sinon, n'hésitez pas à consulter nos différentes offres d'abonnement.