Malmenés par le Covid (3/6): les discos au dodo

Malmenés par le Covid (3/6): les discos au dodo

Fabio De Luca n’a pas la tête à danser. Photo: Bovy

Les boîtes de nuit ont été fermées la moitié de l’année dernière. Certains patrons, comme Fabio De Luca, n’ont reçu que très peu de soutien et demande des aides supplémentaires.

Autre acteur à qui la crise sanitaire donne une danse: les propriétaires de discothèques. Ancien patron du bar White-choco à Morges, Fabio De Luca est aujourd’hui à la tête de la boîte de nuit Chic Latino à Lausanne. Après avoir stoppé ses activités de mars à début juin, le club est de nouveau à l’arrêt depuis le 16 septembre.
Contenu Bloque

Contenu Bloqué

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez être abonné au Journal de Morges. Si tel est le cas, connectez-vous à l'aide de vos identifiants. Sinon, n'hésitez pas à consulter nos différentes offres d'abonnement.