L’institution de Lavigny, fidèle compagne de l’Avent

L’institution de Lavigny, fidèle compagne de l’Avent

Après "Vaudoiseries", Yves Schaefer s'est lancé dans un tout autre projet avec le calendrier de l'Avent de l'Institution de Lavigny. Photo: Cella

Vous en avez peut-être ouvert la première porte aujourd’hui, le calendrier de l’institution de Lavigny est toujours fidèle au rendez-vous depuis 56 ans.

Compagnon de toute la Suisse romande durant la période de l’Avent, la confection de ce calendrier offre du travail à des résidents de l’Institution de Lavigny et à de nombreux ateliers protégés employant des personnes en situation de handicap.

Née en 1906, l’Institution de Lavigny était destinée à accueillir des personnes épileptiques ne pouvant être admises dans d’autres établissements. Aujourd’hui, elle aide les personnes accueillies à s’épanouir et à participer à la vie sociale. A l’écoute des préoccupations de son temps, elle renouvelle continuellement son questionnement sur ses pratiques et créé des chemins nouveaux pour répondre toujours mieux aux besoins des personnes qu’elle accompagne.

Si l’Institution est reconnue par les pouvoirs publics et les assurances qui subventionnent les prises en charge des personnes accueillies, les aides privées jouent un rôle très important dans son fonctionnement. Accompagné du traditionnel bulletin de versement, le calendrier permet la recherche de fonds pour financer des projets pour les personnes accueillies. Par exemple, sans cette collecte de dons, l’Institution ne pourrait pas réaliser un ensemble de 23 logements avec des appartements protégés à proximité de l’établissement médico-social de Plein Soleil à Lausanne. Cette nouvelle offre s’adressera à des personnes avec une pathologie neurologique mais suffisamment autonomes pour accéder à la location d’un logement.

Chaque année, plus de 25’000 donateurs apportent leur contribution au travers du Calendrier de l’Avent. Chaque don permet à l’Institution de poursuivre son développement.

La réalisation du calendrier

Les calendriers sont conçus plus d’une année à l’avance et la sélection de l’artiste se fait habituellement dans le cadre d’un concours. Mais cette année, une exception a été faite, le choix de l’artiste s’est fait sur la base d’une proposition que l’artiste a réalisé lors du concours 2018.

Une fois le calendrier élaboré, il prend vie dans plusieurs lieux simultanément, en fonction des différentes étapes nécessaire à sa création (pliage, collage, insertion du bulletin de versement, conditionnement). Les ateliers de la fondation en confectionnent environ 380.000 exemplaires ; pour le solde, il est fait appel à d’autres ateliers protégés de la région.

Un auteur local et bien connu!

10kms, voici la distance séparant l’auteur de l’Institution de Lavigny! Yves Schaefer, l’auteur du calendrier 2020 habite Berolle et vous le connaissez bien, lecteurs du Journal de Morges, car c’est lui le papa de Julie Rondelle dont vous ne manquez jamais les aventures chaque semaine. Il a aussi signé les illustration du livre à succès « Vaudoiseries ». Passionné par l’illustration et le dessin, il a concocté ce calendrier comme une bulle de douceur aux tons pastel invitant à la vie et au partage. Aquarelle, crayons, encore de chine, ainsi que quelques effets numériques ont permis de donner vie aux illustrations de ce calendrier. « Par l’intégration des animaux sur le calendrier de l’Avent de l’Institution de Lavigny, j’ai désiré sortir du contexte humain habituel accueillant cette bonne nouvelle et imaginer, le monde animal faisant partie de la création du Divin, une réjouissance plus large à cet événement de la nuit de Noël, explique Yves Schaefer. La page de couverture, par l’ajout d’un vernis sélectif accompagnant la trajectoire de l’étoile, amène le côté lumineux de la scène. La couleur, dans les tons pastel, se veut d’apporter une douceur au regard pour les 24 jours, et plus, où il sera exposé. »

Abonnez-vous au Journal de Morges

Abonnez-vous !

Afin d'avoir accès à l'actualité de votre région au quotidien, souscrivez un abonnement au Journal de Morges. S'abonner, c'est soutenir une presse de qualité et indépendante.