Les vedettes sont encore à l’affiche

Les vedettes sont encore à l’affiche

On a souvent la mémoire courte, mais à la fin 2014, lorsque Lausanne confie sa salle du Métropole au géant de la production Michael Drieberg juste avant que son concurrent Opus One ne «ramasse» le Palais de Beaulieu, l’inquiétude était de mise dans les petites structures, à commencer par Beausobre. «C’est vrai, nous avons enregistré ces deux annonces coup sur coup comme autant de menaces, avec la certitude de passer à chaque fois derrière ces acteurs importants dans  l’agenda des artistes», se souvient Roxane Aybek, directrice du Théâtre de Beauso...
Contenu Bloque

Contenu Bloqué

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez être abonné au Journal de Morges. Si tel est le cas, connectez-vous à l'aide de vos identifiants. Sinon, n'hésitez pas à consulter nos différentes offres d'abonnement.