Les initiateurs du Laitspoir restent optimistes

Les initiateurs du Laitspoir restent optimistes

«Nous avons connu un départ timide, mais nous restons confiants pour l’avenir!» Pour Pierre-Alain Urfer, agriculteur à l’origine du projet, le potentiel du «Laitspoir» – un label qui permet de rémunérer les producteurs à un prix acceptable – ne fait aucun doute.Lancé en mai dernier par la Fromagerie André à Romanel-sur-Morges, ce lait payé à un prix correct ne répond pour l’heure pas aux attentes des initiateurs du projet. «Nous avions un objectif de rentabilité de 1000 litres par jour, reprend Pierre-Alain Urfer. Avant les vacances, nous étions ...
Contenu Bloque

Contenu Bloqué

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez être abonné au Journal de Morges. Si tel est le cas, connectez-vous à l'aide de vos identifiants. Sinon, n'hésitez pas à consulter nos différentes offres d'abonnement.