Les Croûtons ne s’encroûtent pas

Les Croûtons ne s’encroûtent pas

La douzaine de Croûtons qui, aux ordres du «général du four» Bernard Mathyer, anime le four banal de Romanel ne s’encroûte pas. Comprenez par-là qu’ils ne s’endorment pas au coin du feu ni sur leurs lauriers. Ils ne se laissent pas gagner par une routine qui pourrait être compréhensible: cela fait 45 ans que le four banal a été réhabilité.Les Croûtons ne s’encroûtent pas. Pour preuve: à l’occasion de l’incontournable fournée de fin d’année, couplée avec la journée des «petits comptes» communaux du 17 décembre, Les Croûtons ont in...
Contenu Bloque

Contenu Bloqué

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez être abonné au Journal de Morges. Si tel est le cas, connectez-vous à l'aide de vos identifiants. Sinon, n'hésitez pas à consulter nos différentes offres d'abonnement.