Les années passent, la passion reste

Les années passent, la passion reste

Malgré son glorieux palmarès d’ancienne joueuse de l’équipe de Suisse, Mireille Granvorka est de nature à garder les pieds sur terre quand il s’agit de la formation qu’elle entraîne. «Cette saison, nous visons le maintien. De nombreuses joueuses ont un rythme de vie très soutenu à côté du volley. Certaines ont terminé des études de médecine, d’autres se lancent dans des cursus qui leur demandent beaucoup d’investissement. C’est pourquoi il faut jongler avec l’emploi du temps de chacune.» Malgré cela, l’objectif n’est-il pas un peu mod...
Contenu Bloque

Contenu Bloqué

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez être abonné au Journal de Morges. Si tel est le cas, connectez-vous à l'aide de vos identifiants. Sinon, n'hésitez pas à consulter nos différentes offres d'abonnement.