Les abris PCi, un folklore nécessaire

Les abris PCi, un folklore nécessaire

Bussy-Chardonney devra construire un abri PCi de plus de 700 places pour répondre à la demande de la future commune de Hautemorges. Des lieux a priori obsolètes, mais qui ont toute leur raison d’être.C’est une véritable spécificité suisse! En effet, de nombreux abris – anti gaz tout d’abord – voient le jour durant et après la Seconde Guerre mondiale. «Puis, avec l’apparition de l’arme atomique en 1945, la Suisse a décidé de mettre en place une stratégie dans le but de protéger 100% de ses citoyens grâce à des pièces blindées en sous-sol», exp...
Contenu Bloque

Contenu Bloqué

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez être abonné au Journal de Morges. Si tel est le cas, connectez-vous à l'aide de vos identifiants. Sinon, n'hésitez pas à consulter nos différentes offres d'abonnement.