Le vacherin Mont-d’Or s’attend à une baisse

Le vacherin Mont-d’Or s’attend à une baisse

Le vacherin sera à nouveau disponible en septembre mais l'annulation des foires va lui faire perdre des parts de marché.

Privé de Fête et de foires pour cause de pandémie, le célèbre fromage saisonnier à pâte molle espère écouler 500 tonnes de son produit du terroir dès la mi-septembre.

Comme beaucoup, le calendrier du Vacherin Mont-d’Or AOP est chamboulé par le Covid-19. La traditionnelle Fête aux Charbonnières, qui ouvre la saison de ce fromage principalement produit dans le district de Morges, n’aura pas lieu cette année. Il faudra attendre le 25 septembre 2021 pour participer à cette manifestation où plusieurs milliers de personnes viennent déguster les premiers vacherins de la saison. « Respecter les mesures de sécurité serait tout simplement impossible!», résume Pascal Monneron, gérant de l’Interprofession du Vacherin Mont-d’Or. Si la manifestation se révélait par la suite avoir été un foyer de propagation, notre fromage en ferait les frais».

Les contrôles bactériologiques seront renforcés

Pascal Monneron, gérant de l’interprofession

Mais, fête ou pas fête, le Mont-d’Or n’a pas l’intention de rater sa traditionnelle saison automne-hiver. Même si tout sera différent cette année, puisque la promotion habituelle de ce fromage affiné par une poignée de passionnés passe en grande partie par les manifestations et les foires. «Toutes les dégustations des mois de septembre et octobre sont annulées. Les mesures d’hygiène nécessitent de faire déguster du fromage sous forme préemballée, ce qui n’est pas possible pour notre produit», souligne encore Pascal Monneron.

50 tonnes en moins

Quant aux premiers Vacherins Mont-d’Or AOP de la rentrée ils seront bien là, comme prévu, dès le 18 septembre et jusqu’à fin mars. L’interprofession table toutefois sur une légère baisse au niveau des ventes de ce fromage saisonnier créé il y a quatre siècles. Elle espère en vendre 500 tonnes, plutôt que les 552 tonnes de la saison précédente. Par ailleurs, afin de répondre aux craintes de certains clients, l’interprofession du Vacherin Mont-d’Or a renforcé le contrôle bactériologique de ses produits.

Abonnez-vous au Journal de Morges

Abonnez-vous !

Afin d'avoir accès à l'actualité de votre région au quotidien, souscrivez un abonnement au Journal de Morges. S'abonner, c'est soutenir une presse de qualité et indépendante.