Le syndic tire sa révérence

Le syndic tire sa révérence

Il laissait planer un doute sur son éventuelle candidature à la Municipalité, déclarant être embêté de se «représenter à la tête d’un clan de vieux» et «attendre de voir si du sang neuf» se proposait avant de prendre sa décision (Journal de Morges du 20 novembre 2015).Le syndic de Denges Eric Charmey a finalement décidé de ne pas se porter candidat à sa propre succession. Un choix qui s’explique sans doute par la décision de ses quatre collègues sortants de se représenter.Ces municipaux – pour la plupart arrivés à l’exécutif en cours de ...
Contenu Bloque

Contenu Bloqué

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez être abonné au Journal de Morges. Si tel est le cas, connectez-vous à l'aide de vos identifiants. Sinon, n'hésitez pas à consulter nos différentes offres d'abonnement.