Le sport n’a pas de prix mais un coût

Le sport n’a pas de prix mais un coût

«La croissance du bâti scolaire tout comme celle des infrastructures ont un prix à supporter pour les communes, mais c’est avant tout un engagement politique en faveur de la formation et du développement scolaire pour les cinq communes concernées.» Le propos est tiré de l’allocution que le syndic de Denens, Bernard Perey, a prononcée en sa qualité de président de l’Association scolaire intercommunale de Saint-Prex et environs (ASISE) lors de l’inauguration, le 18 novembre, du Centre sportif du Cherrat. Avec Saint-Prex, Lussy, Villars-sous-Yens, Denens et Y...
Contenu Bloque

Contenu Bloqué

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez être abonné au Journal de Morges. Si tel est le cas, connectez-vous à l'aide de vos identifiants. Sinon, n'hésitez pas à consulter nos différentes offres d'abonnement.